Raconte

Raconte

Raconte
Conte du cœur
Œuvre souveraine

Dans la comptine tu prends racine,
et tu devines les heures drastiques,où lambinent les féeries.
Sous la gouverne, orchestrée.
Le droit du point à agacé.

Que cherches-tu ?  Toi étrange !
Si point n’en faut, que rien n’est ?
Ne reste plus qu’à s’évader.
Le rêve s’envole et ses frivoles illusions, n’existe plus.
Il est parti pour oublier, qu’il était absolu.”Parfait tant de couleur et de beautés”.
Qui aurait pu l’apprivoiser ?
Le cœur brisé, et martelait un diamant très convoité, que personne ne peut acheter.

 

  • Vues2255
  • Aime0
  • Évaluations12345

1 Commentaire

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?