Quatre saisons d’une vie

En cette journée d’été,
Dans ton ventre arrondi,
Tu portais notre bébé,
J’étais au paradis.

Mes caresses et baisers,
A vous deux étaient destinés.
Ta beauté rayonnait
Et seul mon amour l’égalait

Et puis les années ont passés
Notre bébé s’est envolé,
Pour construire sa vie de son côté,
Nous laissant seuls et désemparés.

Les tempêtes d’automne sont arrivées,
De méchants orages ont éclatés.
La tendresse devint détachement
L’amour doucement s’éloignant.

Et l’hiver dans notre vie s’est installé.
Balayant les promesses du passé.
Transformant le bonheur et l’amour
En un vaste champ de trahison et de désamour.

Mais sous la cendre froide et grise,
Se cachent et brûlent quelques braises.
Il suffit parfois d’une légère brise,
Pour quelles redeviennent fournaise.

Quel vent pourra caresser ton cœur,
Et à ton amour redonner de l’ardeur.
Si tu sais pardonner à celui qui fit ton malheur,
Ou simplement dans un coin poser ta rancœur,
Sache qu’il t’attend, les bras et le cœur ouvert,
Pour mettre fin à nos tristes hivers.

Et peut-être avec le temps,
Renaîtra un dernier printemps.

  • Vues979
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

elit. efficitur. eget luctus consequat. Aliquam ut commodo in id tristique

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account