quand seule la boue inspire la plume

Mon nom sur le papier

Une plume cupide

une plume avide

a craché sur le papier

mon nom en grandes lettres

L’indifférence m’habiterait

mon nom ne m’est pas personnel

et s’il n’est pas inconnu

ce n’est pas moi qui l’ai illustré

mais cette plume vipère

pour quelques sous de plus

a traîné dans la boue

le nom d’un héros

Un héros qui n’hésita pas

à sacrifier sa vie

il n’y a pas si longtemps

en septembre 44

mais la boue se vend mieux

que la mort courageuse

d’un jeune homme qui permit

que survive ce lâche journal

honte à vous plumes ingrates

vos journaux serviront seulement

à garder en nos cœurs blessés

le feu allumé un jour de septembre

  • Vues1945
  • Aime0
  • Évaluations12345

6 Commentaires
  1. Ecriveurvain 4 ans Il y a

    🙂 🙂 🙂 Que j’aime ce style…Merci!
    Bruno

  2. Auteur
    Antipodes 4 ans Il y a

    Merci à vous, j’ai écrit ce texte avec l’encre de mes larmes

  3. melodie rebelle 4 ans Il y a

    superbe, j’aime tant quand ça crie

    merci toi

  4. Raymond 4 ans Il y a

    Bonjour Antipodes,

    L’émotion et la rage éclate parfois, la cause des effets à long terme de cette boue finalement débordante et souvent dans l’indifférence..
    La dérive s’arrêtera t-elle un jour?

    j’aime votre cri!

    Merci du partage

    amicalement
    Raymond

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

consequat. leo. in ut dictum elit. sed elit. et, Sed nunc vulputate,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?