Quand s’éteint la chandelle.

refrains évadés des mélodies d’été,

abritez-vous dans mes yeux encore un peu feutrés,

qui évadent toujours de ce bel harmonieux,
quand la Aime mélodieuse au concert des frissons,
s invite très souvent,envieuse de caresses.

s ‘en mêlent donc maintenant, les corps et les courbes à l ombre d’une flamme ardente.
le cœur et l’amour,
dans la nuit confidente

je m emballe dans ces cordes et mon âme en émoi,
sous ces airs rayonnants à l ‘envol suspendu,
récite toutes ces gammes qui s exilent vers l auror,
le bleu de tes yeux s est fait flamme et décor.

clémence demoiselle! quand s’éteint la chandelle.

jean Yves BIYIDI.

  • Vues2085
  • Aime1
  • Évaluations12345
1 Commentaire
  1. Jasmin 3 semaines Il y a

    Bonsoir Valsero,

    *Le bleu de tes yeux s’est fait flamme et décor*
    Une poésie de confidences inspirant l’aveu
    Merci pour ce moment poétique plein de charme

    Belle nuit à Vous.

    Paule

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account