Quand s’éteint la chandelle.

refrains évadés des mélodies d’été,

abritez-vous dans mes yeux encore un peu feutrés,

qui évadent toujours de ce bel harmonieux,
quand la Aime mélodieuse au concert des frissons,
s invite très souvent,envieuse de caresses.

s ‘en mêlent donc maintenant, les corps et les courbes à l ombre d’une flamme ardente.
le cœur et l’amour,
dans la nuit confidente

je m emballe dans ces cordes et mon âme en émoi,
sous ces airs rayonnants à l ‘envol suspendu,
récite toutes ces gammes qui s exilent vers l auror,
le bleu de tes yeux s est fait flamme et décor.

clémence demoiselle! quand s’éteint la chandelle.

jean Yves BIYIDI.

  • Vues2501
  • Aime1
  • Évaluations12345

1 Commentaire
  1. Jasmin 1 an Il y a

    Bonsoir Valsero,

    *Le bleu de tes yeux s’est fait flamme et décor*
    Une poésie de confidences inspirant l’aveu
    Merci pour ce moment poétique plein de charme

    Belle nuit à Vous.

    Paule

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

accumsan efficitur. commodo diam venenatis libero eget nec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?