Quand l’Homme s’endort, le poète s’illumine*

Au supplément en marge de ma vie,
Je déposerai un ruisseau coulant mon temps…
La paix, que je cherchais par foi comme sursis…
Sur le dos de mes rêves, déjà dessinés… Pourtant !

Quand mon regard se tournera en rimes silencieuses,
Et que sur la coiffe de notre page,
Votre silhouette sculptera son bord d’âge,
Je réciterai vos mots d’amour, en boucle précieuses,

Me ferai poète à l’horloge de votre coeur,
Quand le balancier dira oui, même en son non…
Je sonnerai la mélodie, d’un printemps senteur*.
Comme la lumière vient à votre prénom…

Marie chaque saison, dans l’invisible secret,
Dans l’encrier, là où ma plume fait trempette,
Ma voix roule les airs… D’un accent loué.., Léger,
Et, sur l’échelle en bois d’être, votre robe est prête…

D’apprêt rosée Cieux, Dieu… A cet instant si près,
Au firmament… Là où le son a prise,
Sur la watt des nuages en cahier,
Pour vous, mon ciel brillera à votre guise…

Embrasserons nous encore le caramel blanc,
Au sommet nu de buis, portant la clef de mes notes,
Caressant l’innocence de nos peluches en pelote,
Quand mains levées, je vous voyais belle enfant…

Comme réclamant la berceuse divine… De vie*
D’envie, venue de vos souhaits en désir…
Et, sur la feuille des premiers pas de notre poésie,
Je vous promet, vous aimer, veiller à vous chérir…

Je vous conterai l’histoire Ô deux ors,
Pour voir vos cils balayer le ciel de notre lit,
J’irai au plus profond de mon Ame, et me ferai mentor,
A vos caprices les plus fous, je délivrerai le permis,

A vous dire, mes yeux se ferment et ma main écrit…

C’est sur un dernier ricochet de rimes,
Que mon en corps s’incline…
Quand l’Homme s’endort, le poète s’illumine*

Di-Âme

  • Vues1694
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ultricies eget leo. eleifend elit. sit risus. dolor. adipiscing dictum porta. ante.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?