Quand la ligne de ma main…

Quand la ligne de ma main
Épouse la courbe de tes seins,
Douce et tendre perle naïve,
Promesse d’une nuit tardive,

Quand mes lèvres tremblantes,
Goûte à l’excitation naissante,
De ce mont des merveilles,
A nul autre pareil,

Pomme, poire, orange, qu’importe,
L’ivresse de tes sens m’emporte,
La pureté de tes collines m’emmène,
A travers les yeux de Chimène,

Je supplie tout en caprice,
Le plus doux des appendices,
Cette pointe qui me caresse,
Et me transporte d’allégresse,

Surtout de ne jamais cesser,
Tes merveilles m’ont damné,
Fait de moi ton esclave,
Dompte-moi, je suis ton brave.

  • Vues1995
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

consectetur nunc felis pulvinar sit Aenean nec Aliquam

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?