Trop souvent elle regarder le ciel sans lever les yeux,

Disant que c’est ailleurs qu’est un monde heureux…

Elle trouver que la vie n’était que de passage,

Qu’était fait que de mauvaise couleurs, le paysage…

Elle n’avait plus rien que le chagrin ne lui avait cacher,

Enfant elle avait perdu ses parents, elle n’a jamais pardonner…

Ses années à chercher du réconfort qu’elle ne trouva pas,

Lui on apprit qu’il a des choses qui resterons toujours comme ça…

Elle a si mal d’avoir essayer de vivre sans vraiment en avoir eu envie,

Cette impression étouffante qu’était déjà bien tôt sans importance, la vie…

Que rien ne pourrait plus lui rendre un sourire, non lui aussi était mort,

Alors pourquoi ne pas la laisser s’envoler là où serait dérisoire ses remords ?

Une vie c’est long, trop long quand on sait que rien nous attends,

C’est ce que j’ai si longtemps entendu dans les silences de cette enfant…

Elle ne disait rien d’autres que ce que ce corps déjà mort ne cacher même plus,

Je crois que c’est bien tôt qu’elle avait déjà tout perdu…

Après quelques rendez vous, qui mon apprit à reconnaître qu’il a des souffrances qu’on guéri pas,

Je ne l’ai plus revue, du jour au lendemain sans même de pourquoi…

J’ai alors comprit qu’elle avait trouver sa délivrance là où un psychologue veux éviter de laisser aller,

Mais je dois avouer qu’il avait que ce chemin qui pouvait enfin la soulager…

 

19/3/2016

  • Vues438
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero ut nunc Praesent tristique Aenean nec venenatis

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account