La prose du 14 juillet.

La prose du 14 juillet

À chaque jour son importance, à chaque vies son imminence, je m’immisce parmi la foule et répand  le temps  dans les visages, je suis le vent.

Dis-moi… Qui es-tu ? Que fais-tu dans cette immensité ?

 

14 Juillet 1995, la pluie n’empêche pas le rythme de la foule joyeuse. À cette époque s’amuser était quelque chose de normal lorsqu’il s’agissait de la fête nationale. Aujourd’hui  je  sens la morosité de la monotonie. Voir les gens défiler semble normal, insignifiant, on s’en lasse tout le monde reste sérieux mais tout le monde s’ennuie à mourir. Ironie du sort, des hommes sont mort pour ce jour.

Lève-toi … Lève-toi ! Souffle dans les cheveux de ceux qui prient dieu, éteins ces bougies et exauce leurs vœux, allez, ne soit pas pute aides les ces pauvres gens. Ils prient leurs mort le jour de la libération, libère les de leurs tourments et retire ton châtiment, tu es le vent, tu es celui qui insuffle le souffle de vie. Tu es celui que nous voulons voir lorsque nous mourrons. Alors lève-toi et dis-nous que tu es là.

J’écris pour Dieu j’écris pour ceux qui ont la foi, je ne me sens pas l’un d’entre eux mais j’espère et je prie pour qu’une force existe, une force bienveillante. Je vais vous expliquer pourquoi j’y crois et comment y croire. Comment inconsciemment nous pouvons nous faire aider de cette force que j’appellerais « Le vent ». Pourquoi le vent me direz-vous ? Je répondrais par ces mots :

« Personne ne voit le vent mais tout le monde le sens, personne ne saurais dessiner le vent et pourtant tout le monde sais qu’il existe. » Je vis cette même relation avec la force que je voudrais vous décrire.

Ne vous êtes-vous jamais rendu compte qu’il existait des fois dans votre vie, des moments où lorsque vous avez été gentil, compatissant ou charitable quelque chose vient vous en remercier ?

Par exemple, lorsque vous donnez une pièce à un sans-abri quelques mètres plus tard vous rencontrez la femme de votre vie, ou alors, vous faites un travail non rémunéré de bonne volonté pour l’aide d’un membre de votre famille et à ce moment précis tout se fait si simplement que vous en êtes vainqueur ? Vous avez déjà vendu quelque chose pour autrui ? Je parle de le faire sans rien réclamer en échange. Du bénévolat. Essayez. Vous remarquerez que tout ce que vous obtiendrez en échange outre le bonheur vous ne pourrez l’égaler lorsque vous le ferez seul, pour vous faire de l’argent à vous. Sauf si vous l’avez mérité.

 

Bref, faisons une trêve dans ce monologue et retrouvons Le vent. Enchanté je suis la pluie, je viens conter toutes les histoires de votre vie sous un angle différent, parfois même je me permettrai de vous faire la morale, beaucoup me comparent à la tristesse mais c’est parce qu’ils ne me voient pas sous le bon angle. Je glisse sur vous telle une perle si frêle que l’on ne voudrait me froisser. Je suis douce mais froide, Je suis d’une belle forme mais lorsque je suis au plus bas je m’éclate tel des confettis lancés à l’arrache. Si vous ne m’aimez pas c’est que vous n’aimez pas le froid, la sensation d’être attaqué et de ne pas pouvoir lutter contre moi. Si vous m’appréciez c’est parce que je vous berce lorsque je frappe les tuiles de votre toit, lorsque je frappe les ardoises de vos maisons et lorsque je nourris vos champs qui vous nourrirons à leurs tours. Si vous m’appréciez c’est parce que je suis source de rencontre. Un parapluie prêté une main tendue vers l’autre et une relation de débutée. Si vous m’appréciez tant c’est aussi parce que sans moi le soleil serait banal, même si sans le soleil à mon tour je  serais banale. Je suis la pluie, je suis une source de vie, tu es le vent, tu es souffle de vie, Il est le soleil il fait rayonner vos vies. Elle est la terre et contient ce qui vous nourris, supporte tous ces flots de vie. Toutes ces attaques qui la tuent. Alors je persiste à croire que malgré toutes ces conneries nous avons quelqu’un pour nous, un bienfaiteur qui nous suit. Le vent.

  • Vues1503
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

lectus libero. ut consectetur Phasellus felis eleifend adipiscing diam neque. eget quis,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?