premier baiser

“À Michelle H.”

Premier baiser

Nous n’avions pour seule richesse
Entre nos mains d’adolescents
Que la fraîcheur de la jeunesse
Et l’insouciance du présent

Je n’avais pas encore seize ans
Elle n’était guère plus âgée
J’avançais vers elle hésitant
Son sourire doux m’encourageait

À une portée de caresse
Alors je me suis arrêté
Pour contempler avec tendresse
Son doux visage illuminé

L’éclat serein de ces yeux clairs
Décorait son portrait nacré
Du bleu turquoise de la mer
Dans lequel j’allais me noyer

Le soleil sur sa chevelure
Comme un peintre avait déposé
Des reflets changeants de blés mûrs
Et de miel blond entrelacés

Larmes brûlantes de résine
Qui coulaient délicatement
Vers la naissance de sa poitrine
Pour la caresser chaudement

Sous sa gorge blanche précieuse
Des veinules bleues se dessinaient
Mon observation minutieuse
Gentiment semblait l’amuser

Son impatience langoureuse
Tempérait ma timidité
Et sur ses deux lèvres pulpeuses
Ma bouche s’est aventurée

Lointain et pourtant éternel
Dans ma mémoire il est gravé
Le souvenir tendre et cruel
L’instant du tout premier baiser

Georges Ioannitis

Tous droits réservés

  • Vues1062
  • Aime0
  • Évaluations12345
2 Commentaires
  1. Béasse jean pierre 10 mois Il y a

    C’est joli, j’aime bien, un souvenir cruel aujourd’hui mais hier, cette noyade dans ses yeux et ce premier baiser ne se sont pas trop mal passés, dirait-on ?
    Bonne journée

  2. Auteur
    Georges IOANNITIS 10 mois Il y a

    Ne m’en parlez pas, j’en rêve encore. Merci pour votre commentaire Jean-Pierre.

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Praesent elit. facilisis Donec libero. venenatis,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account