Prêche intérieur

Espace des lumières, esprit de l’univers
Ai-je pressentie l’orée de la fin ?

Chaque nuit, alors que ma poitrine inspire l’air
J’interroge les bruits de ma respiration, en vain.

Mon âme se lasse de ces incessantes souffrances
Cette masse de chair maltraitée par quelques évidences.

Mon esprit lutte contre le relâchement de mon cœur
Fatigué de ces entrefaites, cruels aux espoirs de bonheur.

La passion a des effets d’un grand bonheur absolu
Où je me cache des aspérités qui mènent à l’amertume.

Ainsi les habitudes instiguent les défauts sans prévalues
Et mènent une instabilité de l’être plus que de coutume.

Dans les hasards de mon aveuglement, j’éprouve du plaisir
Sans vanité, j’immole mes appréhensions à n’en plus finir.

Pourtant ma raison d’être tente à fissurer mes batailles jadis
A combattre les idéaux funestes et leur mode operandi.

Aidez-moi à retrouver la quiétude pérenne intérieure
La peur et la haine doucement en moi s’immiscent.

Allégez-moi de mes vagues de cœur destructrices
Afin que je puisse reconstruire mes remparts protecteurs.

  • Vues1415
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Ecriveurvain 4 ans Il y a

    TRès fier d’être le premier…Merci, j’adore!
    🙂

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

et, libero neque. ultricies dolor. suscipit id

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account