Pour construire une femme….

Pour construire une femme
il faut un champ de bleuets sur la mer
la mousse des bois pour qu’ elle s’étire
un zeste de poésie dans ‘l adagio de Samuel Barber
ton regard plein de désir

Pour construire une femme
il me faut ton ombre
le jour muet
et les vives couleurs
Un peu de mascara
un voile d organza
une fleur du désert
et les résonances de ton cœur

Pour construire une femme
c ‘est quand il est plus facile d aimer
que de mourir
c est boire son café dans une soucoupe volante
c est le moelleux d une brioche au petit matin
un astre qui trébuche sur ta bouche

être Femme
c ‘est être sous tes paupières
mimer un pas de danse sur l’ horizon
c’ est être renversé par la lumière
le rire dans son ventre
et ouvrir les portes de la mer…

  • Vues1551
  • Aime1
  • Évaluations12345

10 Commentaires
  1. Baguette 5 ans Il y a

    Très beau Josy. J’aime

  2. Arty Zhanal 5 ans Il y a

    Et pourquoi ne pas laisser la femme se construire elle-même…Très bel adagio
    AZ

  3. michel 5 ans Il y a

    “c’ est être renversé par la lumière
    le rire dans son ventre
    et ouvrir les portes de la mer…”

    cela me plait, mélanger rire asexué et désir de vagues.
    c’est joliment dit

    belle soirée

    m.

  4. Delice 5 ans Il y a

    Très beau, merci.
    .Délice.

  5. Partagas 5 ans Il y a

    ” On ne naît pas femme on le devient “. C’est de la philo, c’est hors sujet. Poétiquement votre poème se lit avec plaisir, mais sur un autre plan……..
    Avec ma sympathie.

  6. VERTERIVE 5 ans Il y a

    Construire une femme, c’est bâtir un temple.

    Merci pour elles

  7. Auteur
    josy 5 ans Il y a

    merci à vous tous d être passé par là

    belle journée!

  8. lifesof 5 ans Il y a

    Je le relis avec plaisir,
    merci

  9. automne 5 ans Il y a

    C’est comme boire son café dans une soucoupe volante, amusante cette idée.
    J’aime beaucoup très poétique, dans la réalité c’est tout autre malheureusement un homme vous regarde avec insistance, les sens en éveils nous avons envie de plus. Au bout de la troisième fois il passe avec un regard fuyant sans un bonjour, do ré mi fa sol la si do douche froide. Adieu papillons dans le creux du ventre merci homme viril ce n’était qu’une apparence.

  10. Auteur
    josy 5 ans Il y a

    merci pour le passage sur mes mots

    douce journée

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

mattis commodo Lorem ante. libero. risus. Praesent leo.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?