Portrait Nantais

Je l’aperçus descendre du tram et s’avancer sur le quai, le regard perdu dans les lacets de ses chaussures sales. Sa chevelure rousse se détachait derrière la vitre, mais elle ne flamboyait pas. Sous cette pluie battante, elle tombait amorphe et brunissante le long de ses joues acnéeuses. Son visage opalin, presque transparent, était rongé d’un duvet jaunâtre courant sur le pourtour d’une bouche craquelée et fichée d’une moue idiote.

Quel absurde personnage, seul, égaré, errant sous la pluie.

Son sac à dos, très haut sur ses épaules, commençait déjà à se détremper lorsque le tram se remit en marche.

Avec cette distance, entraînée vers l’arrêt d’après, je remarquai son étrange démarche.

Il semblait articulé par un mécanisme rigide, levait les jambes haut et les reposait raide ; son buste ne bougeait pas d’un pouce contrastant avec ses bras balanciers. Et sa tête … sa tête brinquebalait au gré des secousses comme ces petits chiens de plastique que l’on voit si souvent sur les plages arrières des voitures.

  • Vues1506
  • Aime1
  • Évaluations12345

4 Commentaires
  1. REVEPOURPRE 2 ans Il y a

    bizarre autant qu’étrange!!!

    on a une drôle de démarche à Nanoned!!!

    bonne nuit

    RP

  2. REVEPOURPRE 2 ans Il y a

    je suis le seul sur le forum à aimer???lol

    RP

  3. Ecni 2 ans Il y a

    Le monde est une source interrompue de spectacles étonnants

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Aliquam felis risus. vel, facilisis massa

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?