Je porte en moi la ville

Je porte en moi la ville que j’observe.
Hanté
Par la ferraille
Habité de béton
Je marche en rêve sur des faubourgs éteints.

Je te cherche
Lumière
Malgré moi
Je voudrais te toucher.

Je porte en moi la ville que j’observe.
Je suis tumulte
Vacarme
Et je marche intranquille
En chœur avec tes ombres.

Je porte en moi la ville que j’observe
Je suis passants
D’un bout à l’autre
Je marche
Il pleut
Je voudrais m’abriter sous tes paupières closes.

Dormir enfin
Laisser mourir en moi le monde
Ces autres que je suis
Quand je me suis trop seul.

Je porte en moi la ville que j’observe
Enfermé
Je cherche une issue
Qui mène à toi

  • Vues2467
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

sed sit elementum venenatis Sed Praesent eleifend commodo libero vulputate, ipsum leo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?