Peu à peu…

Et puis peu à peu le bateau s’éloigne,
Et puis peu à peu se taisent les mots,
Nous sommes rameaux que l’hiver empoigne
Fétus de bois mort, nous voguons sur l’eau.

Et puis peu à peu s’amasse la neige,
Et puis peu à peu se creusent nos fronts,
Le froid, la douleur passent en cortège,
Viennent les regrets des belles saisons.

Et puis peu à peu les amis s’effacent,
Et puis peu à peu fanent les lilas,
S’ouvre un grand désert de cendre et de glace
De croix sur le marbre écoutant nos pas.

Et puis, feuille à feuille et puis goutte à goutte,
Ce qu’on a bâti redevient poussière,
C’est bien la rançon, c’est ce qu’il en coûte
D’avoir mis le pied sur ce coin de terre

Lauragael

  • Vues2227
  • Aime0
  • Évaluations12345

1 Commentaire
  1. COURDESSES 5 ans Il y a

    Ah, ce que tu peux être lucide Lauragaël !

    Tu me donnes la chair de poule, en même temps que le bourdon, avec cette succession de petites vagues, ces petites morts qui assaillent nos vies et nous renvoient d’où on est venus, tout ça si bien agencé, avec ton art du blues qui nous prend au ventre.

    Allez, viens par ici, et comme dirait Cabrel :

    « On va viser l’éternité
    On est tellement bien ici
    On va tout faire comme si
    On était partis pour rester » !!!

    Bien à toi.

    CC

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero facilisis commodo ante. eleifend et, eget libero. neque. porta. ut

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?