Petite Soeur

À l’espérance d’une vie pouvoir donner

Neuf mois à attendre pour enfin t’espérer

Mais le sort au destin un vilain tour a joué

Un visage, un prénom ,la fatalité par son impatience n’a voulu t’accorder

Avant terme tu as été rappelée

Les pleurs des parents ne pourront rien changer

Moi qui sur toi aurais aimé pouvoir compter

Grandir ensemble été mon seul souhait

Et à l’ivresse de l’insouciance notre jeunesse prêter

Des rires, des pleurs tour à tour on aurait pu échanger

De grand-frère j’aurais aimé t’entendre m’appeler

Dans mes confidences pouvoir t’associer

Et mon épaule dans la peine t’accorder

Seul, les affres de la vie j’ai du surmonter

Toi qui dans les tourments aurait pu être mon pilier

Malheureusement avant même d’être tu as été

Un présent, un futur, ensemble nous n’avons pu composer

Même si ces quelques vers le destin ne pourront changer

À toi ma sœur je souhaite les dédier

Et sache que ce jour là le petit garçon que j’étais a rangé ses jouets

  • Vues1116
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

vulputate, sit Praesent libero ut at facilisis commodo Nullam vel, elit. Aliquam

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?