Peau-ème

Il y a les peaux frictionnées de caresses savantes
Celles, papyrus, où s’écrivent de grands serments
Les peaux comme vérolées des heures adolescentes
Il y a les peaux tannées par le soleil ardent

Parfois les peaux informes dans lesquelles on est mal
Celles à fleur desquelles s’aiguisent les émotions
les peaux en oripeaux des vieillesses fatales
Et les secondes peaux masquant l’imperfection

Le peau à peau mère enfant, tendresse originelle,
Celles dans lesquelles on entre pour fuir ce qu’on est
Les peaux qui s’apprivoisent dans l’étreinte passionnelle
Et celles de couleur aux reflets singuliers

Il y a ta peau, la mienne où germent les baisers
Nos peaux frottées d’amour qui m’inspirent des peau-èmes…

 

  • Vues2587
  • Aime0
  • Évaluations12345

7 Commentaires
  1. M Wolff 2 ans Il y a

    Bonjour intimeane,

    Je suis passé par la “poterne” pour venir vous lire.

    Amicalement
    Wolff

  2. M Wolff 2 ans Il y a

    Je précise qu’une poterne est une petite porte dérobée d’un château. 😉

  3. Loulette 2 ans Il y a

    BONJOUR…J’ai beaucoup aimé votre “peau ème” beaucoup de recherches et trs agréable a lire; amicalement!

    • Auteur
      Intimeane 2 ans Il y a

      Oh bonsoir et merci beaucoup !!

  4. Personne 2 ans Il y a

    J’adore la 2 dernières lignes de votre poème, un très bel écrit, merci à vous 😉

    Bonne fin de journée
    Personne 😉

    • Auteur
      Intimeane 2 ans Il y a

      Merci pour votre lecture enthousiaste !!

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

diam odio leo. Praesent vel, Aliquam

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?