Passeurs de vie…

Je les écoute,
Ils sont tous là,

Un tendre accent, il me déroute,
Une berceuse a capella…

Et dans la brume
Où je m’endors
Ce rêve gris est fleur d’écume
Sur les contours de mes trésors.

Leur voix salée
Par les embruns,

Tant de passeurs m’ont précédée
Je m’étourdis de leurs parfums…

Et sur la digue
Du souvenir
Le désir nait quand je navigue
De ne jamais y parvenir

Rester ainsi sur ma pirogue
Pour que la nuit dure toujours
Sans épilogue,
Sans faux discours,

Une nuit de toute une vie
Nocturne et digne en pagayant

Toute une vie
En oubliant…

Que la falaise est clandestine
Les passeurs sont sans avenir
On y destine
Leur souvenir

Une berceuse a capella
Un tendre accent, il me déroute

Vous êtes là,
Je vous écoute…

  • Vues1758
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. Loupy 5 ans Il y a

    Joli !

    J’aime le rappel du premier vers sur la chute
    Bisous

  2. CARLAME 5 ans Il y a

    “rester ainsi sur ma pirogue
    pour que la nuit dure toujours
    sans épilogue,
    sans faux discours ”
    j’aime ces vers particulièrement
    merci pour ce partage
    bonne soirée

  3. Trémière 5 ans Il y a

    très joli poème, chère Sylvie.

    je t’ai relue plusieurs fois avec plaisir.

    douce soirée à toi.

    Amicalement et bises ♥ ♥♥

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

massa non mattis tempus ut ut Donec consectetur

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?