Partir

J’ai tourné sur ma droite. J’aurais pu prendre à gauche
Mais j’ai tourné à droite, c’est ainsi, c’est comme ça,
Je n’avais rien prévu, ni plan, ni rien de tout cela,
J’avançais, automate, et les mains dans les poches.

« On » m’avait raconté, ça ne m’avait guère surpris,
J’m’y attendais un peu, ça faisait si longtemps
Qu’elle ne disait plus rien, et qu’on faisait semblant

Ça faisait si longtemps que je n’avais plus d’envies,
Ni d’elle, ni d’ailes, juste un peu désabusé,
Il y avait eu les promesses, j’y avais cru,
Au début tout au moins, ça m’avait amusé
Et ça m’avait flatté, mais c’était au début.

Il y a toujours une fin, moi c’était ce matin,
Un collègue m’avait dit sans faire de baratin,
Ce qui s’était passé, j’ai haussé les épaules,
Sans le remercier, puis j’ai quitté sa piaule.

Sur la porte refermée, j’ai jeté un regard
Un dernier, un absent, il était déjà tard.

Je ne suis pas rentré, j’avais que dalle à dire,
Ni plainte ni reproche, je voulais juste fuir
Partir, loin, seul, et ne plus jamais revenir.

Donc j’ai tourné à droite, et j’ai marché, marché…
Le téléphone n’a pas sonné, mais à l’ombre d’un pêché,
Je me suis allongé sous la voûte étoilée.

  • Vues1667
  • Aime1
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

quis justo Praesent pulvinar eget tristique Donec luctus Nullam porta.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?