Parfum d’hiver.

Ils marchent là sous des manteaux, sous de grandes ailes muettes

Le pas pesant courbant le dos le long de ces rues indiscrètes

Sur le pavé encore humide que Décembre a su tant creusé

Se reflètent leurs yeux livides, par les soleils épuisés.

 

Les cheminées crachent leurs flammes et le bois doucement se meurt

Derrière les fenêtres se trame une certaine idée du bonheur

Quelques guirlandes argentées qui illuminent un regard

Le rêve est là, tant espéré, le ciel nous entend tôt ou tard.

 

Le vent gémit entre les branches il ne sait plus s’y accrocher

Les feuilles attendent leur revanche, comme les oiseaux bien cachés

Avril bientôt rallumera les couleurs de ce ciel trop lourd

Un jour, qui sait, tu reviendras de tes voyages sans retours.

 

Des rires d’enfants en cascade qui carillonnent sans fin

Un traineau blanc en promenade entre les robes des sapins

Du vin chaud devant les chalets, des joues maquillées de bonbons

Le parfum léger des allées autour des fleurs et des lampions.

 

Sur les trottoirs on se bouscule, les bras fardés de noeuds dorés

Même aux confins du crépuscule, le gris des murs est coloré

Les carrousels enivrants bercent de petits cavaliers

Le monde autour, si loin, si grand, tout semble pouvoir s’oublier.

 

Je restais là sous mon manteau, respirant de loin cette fête

Les yeux tremblant de voir bientôt, au fond d’une ombre ta silhouette

Ni ton parfum, ni ton regard, ni ta voix pour me consoler

Un jour, qui sait, tu reviendras quand je viendrai te retrouver.

  • Vues1767
  • Aime0
  • Évaluations12345

5 Commentaires
  1. Isabelle 4 ans Il y a

    J’aime l’ambiance de ce poème! Bravo Olivier

    Une lecture bien agréable, émouvante!
    Belle journée
    Bien amicalement
    Isabelle 🙂

    • ArnaudVINCENZ 4 ans Il y a

      Une ambiance riche, évocatrice de ces mille choses qui révèlent un esprit ouvert aux sensations du moment.
      Un vrai poète narrateur qui saisit chaque nuance avec la précision d’un peintre.

      Amitiés, et merci pour cette belle lecture

  2. Jeanlegentil 4 ans Il y a

    Bravo Olivier

  3. Cyranette 4 ans Il y a

    Ecriture pleine de pages de vie que l’on tourne avec joie.
    Joli 🙂

  4. Loulette 4 ans Il y a

    Presque l’on parcourt ces rues, avec vous;Nous sommes temoins de l’agitation de cet endroit et, c’est fort agréable à lire!J’espère; de tout coeur!!!!!Qu’elle reviendra!!!
    amicalement

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero neque. vulputate, suscipit eleifend quis elementum ut

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?