Papa tu me manques

Papa tu me manques

Papa tu me manques

Papa, tu n’es pas là et tu me manques ! Voilà les quelques mots que j’avais envie de te dire. Depuis ton départ je tourne en rond, je ne sais de quel côté avancer. Tu manques, papa ! Depuis que tu es parti, je ne suis plus là, moi non plus, je navigue quelque part sans pouvoir trouver un port pour ancrer ma vie. Papa, le destin nous a séparé, mais moi, je te sens encore, bien au chaud dans mon cœur, tu me manques et je garde de beaux souvenirs avec toi.
Lorsque j’étais petite tu me prenais dans tes épaules, je me sentais grande perchée là-haut, tu me faisais rigoler avec des chatouilles interminables, tu me consolais lorsque le loup s’installait sous mon lit, pour la nuit. Papa pendant mon enfance tu as été mon protecteur, mon héros, seul toi savais comment me faire avancer sans me blesser. Toi le père dévoué qui me manque tellement. Je me rappelle aussi à mon adolescence, lorsque tu as jugé utile de me prodiguer des conseils. Conseils que je garde et ressort selon le besoin, car j’ai confiance en toi, papa, même si tu n’es plus là !
Je ne suis pas seule papa, beaucoup de gens m’entourent, mais ceux-ci ne remplacent en rien tout l’amour que j’ai pour toi, tu es unique et tant que je sois sur cette terre tu me manqueras. La vie et trop injuste cela nous on le sait tous les deux ! Le soir avant de m’endormir je me pose des tas de questions… Pourquoi nous avoir séparé, toi et moi papa, on a rien fait de mal, on était si bien ! Tu m’as appris à grandir, à rire, à pardonner et à demander pardon, toi tu m’as guidé vers la bonté, et c’est grâce à toi qu’aujourd’hui je suis presque arrivée au sommet ! Merci papa, car même absent, tes conseils font encore un grand effet sur ma vie.
Je n’ai jamais pensé qu’un jour je puisse te dire tout cela, car je n’ai jamais imaginé le fait de te perdre, c’est trop injuste, c’est une douleur insoignable, une plaie qui ne peut se refermer, et oui papa, tu me manques !
Tu es parti quelque part, dans un autre univers, je sais que de là ou tu t’es installé, tu peux me voir et suivre chacun de mes pas, alors papa, comme tu le faisais, lorsque tu étais là, continue de me protéger de tous les dangers et montre-moi, le bon chemin, celui qui me mènera vers une vie sans souci. Je t’ai perdu de vue papa, mais je te garde dans mon cœur, et ça pour l’éternité !

Tu me manques papa !

 

Copyright ® www.jepoeme.fr  *Utilisation personnel avec mention de la source obligatoire.

  • Vues14295
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

mattis quis leo. mi, dictum lectus

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?