Orianne

Orianne,

Tu as vu fin novembre le jour.
Du bébé brailleur, devenu grand,
Jeune fille stylée aux 20 ans arrivés,
Tu es devenue femme à ton tour.
Avec classe, au bébé naissant,
La vie souhaitée tu as su donner.

Souvenirs d’un père aimant,
Orianne, ma fille, mon enfant,
Voici le Temps glamour, éloigné,
Qui revient à nouveau effréné,
Perdu, tel de tristes sentiments,
Qui parcourent mon cœur vieillissant.

Basile Béranger Chaleil

Le 25 novembre 2013

  • Vues1136
  • Aime0
  • Évaluations12345

6 Commentaires
  1. Jeanlegentil 3 ans Il y a

    Dites bonjour à Orianne de ma part.

  2. Personne 3 ans Il y a

    Vraiment très beau, j’ai bien apprécié ma lecture, bravo à vous.

    1 j’aime + étoiles

    Bonne soirée
    Personne 😉

  3. REVEPOURPRE 3 ans Il y a

    très émouvant

    et très profond

    j’ai aimé Basile

    bonne nuit

    RP

    • Auteur
      Chaleil 3 ans Il y a

      Bonsoir Revepourpre…
      Je n’ai pas pour habitude d’écrire un poème sur demande. Mais ce jour-là, ma fille qui sait que j’écris, m’avait demandé de lui faire une poésie avec 3 mots imposés. C’était un concours dans un hebdomadaire je crois. Il n’y a jamais eu de suites mais cela m’a permit d’écrire sur ma fille…Et quelques temps après, j’ai fais de même pour son frère et sœurs…

      Bonne nuit

      Basile

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

efficitur. sed risus. fringilla dapibus Praesent ante. in

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?