ORAGE PROVENCAL

Un ciel plombé dans une mer grise,
se noie,
Il se confond …Se mêle, s’immobilise,
aux abois,
Survolent la mer, des goélands, planeurs
impénitents…
A l’affût de menu fretin
aux reflets d’argent;

La vaguelette,ruisselle,sur le sable
mouillé
Les posidonies ondulent,par la vague
bercées
Roulent les galets, usés
tout en rondeurs,
De l’ algues séchées l’iode odorante,
m”effleure

La lune s’installe,noyée de
nuages
Palissent quelques étoiles
volages
L’orage couve,au loin résonne
le tonnerre
Prisonnieres du port,les embarcations ,
tanguent de colère

Un ciel plombé dans une mer grise
se noit
L’hiver secrètement,louvoie

Recouvre les chemins ,de feuilles mortes

Espiègle,il   gèle  , geint,radote,

Le ciel,ce soir, encore scintille

Refusant que le temps se gaspille…

 

g;p  2015

 

 

 

  • Vues2580
  • Aime0
  • Évaluations12345

5 Commentaires
  1. Perceval 3 ans Il y a

    Vivement le printemps même si ce poème reste très beau ! 🙂
    Amitiés
    Perceval

  2. Auteur
    Loulette 3 ans Il y a

    merci du passage, belle journée a toi;
    amities
    ghislaine

  3. Balmain 3 ans Il y a

    J’espére tu vas bien ,,,ton style d’écriture me plaît ,,bien décrit avec des mots simples ,,bizz

  4. Auteur
    Loulette 3 ans Il y a

    Bisous Paula; je vais comme on va a mon âge!!!!!bonne journée a toi!

  5. REVEPOURPRE 3 ans Il y a

    mais t’es encore très jeune!!!

    un orage ma mia….sacrément décrit

    amitiés

    RP

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Phasellus libero felis venenatis pulvinar vel, Praesent

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?