On se serait parlé …

Tu serais mort plus tard, on se serait parlé,

De tout, même de rien pour meubler les silences

De tes amours perdus, tes rêves oubliés,

De ce mal que j’ai eu à quitter mon enfance.

Ensemble on aurait pris mille et mille chemins,

Ceux que l’on prend toujours lorsqu’avance un peu l’âge,

Peut-être m’aurais-tu donné même la main

Pour que je n’aie pas peur tout au long du voyage.

On aurait rassemblé nos quelques souvenirs,

Ceux que l’on s’était fait avant que tu t’en ailles,

Un soir dans un café, une bière à finir,

Comme deux compagnons retour d’une bataille.

Moi je t’aurais confié deux ou trois mots d’amour

Je ne les ai pas dits, tu n’as su les comprendre,

Toi qui m’avais donné les plus beaux de tes jours

Jusqu’au dernier tison survivant de la cendre.

Tu es mort bien trop tôt, la vie ne choisit pas

Qui précipite trop l’ordre des ses affaires,

Je t’aime, je t’aimais alors excuse-moi

De m’être gaspillé en d’inutiles guerres.

Je sais, c’est pas malin mais, quand on a vingt ans,

On met ses sentiments griffonnés dans la marge,

On se dit que demain on aura tout le temps

Et s’enfuit le bateau prisonnier du grand large

  • Vues1898
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

id tristique commodo amet, Praesent porta. venenatis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?