Obtempérance

Le ciel détient sa revanche,
te désirer en silence
est un tandem qui s’épanche,
un deal*, un manque de chance

Je veux saisir ton affection
et me coller contre ta peau,
peut-être saisir ton attention
et me réjouir de quelques mots

Vois-tu chaque jour qui passe
est une lutte contre toi,
contre tes maux de passe
mais ton sourire est à moi

Le ciel détient la vérité,
quelques caresses désarmées,
j’emporterai ma liberté
et les promesses que j’aimais.

Lil”

*passer un marché.

  • Vues1540
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

id, libero. commodo amet, justo massa

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?