Ô ma saison

Les vagues de l’été
Submergent la forêt.
J’entends le chant de la gent ailée
A travers la torpeur des feuillus ;
Je me laisse choir à leur pied
Dans l’humus de la paresse.

Des rivières de tendresse
S’écoulent en mon été.
Au rythme des murmures aquatiques,
Ma plume se berce
Sur le divan poétique
Empreint de douce canicule.

Les moissons de l’été
Sucrent mes papilles de leur jus.
La sève suave de la terre
Coule dans mon gosier asséché,
Refroidissant la salive
Sous ma langue de braise.

L’été dans le bec des abeilles
M’assoupit dans la torpeur.
Le bourdonnement nonchalant
Rythme mes rêves ;
Je me vois flotter voluptueusement
Sur une mer de miel.

Le vent alizé de l’été
Me transporte vers l’Éden.
Un bouquet d’effluves chaleureuses
Fouettent mon odorat ;
Mon horloge s’est arrêtée
Aux effluves enivrantes.

La brûlante enveloppe de l’été
Émousse bien des efforts.
La sueur de maints fronts
perlent sur des visages ensoleillés ;
Mes pores suintent la cosse.
Taquinant le sable, le temps s’écosse.

  • Vues997
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Daniel Beau 4 ans Il y a

    Magnifique voyage poétique

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Aliquam quis, porta. id, sed mattis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?