Ô âme sibylinne

Ô âme sibylline ton intuition me tue
Trop souvent je devine la volonté des nus
Me perdre ou s’abriter en des seins rassurants
Au vaincu se déterre le dessein du levant

Que mon instinct bourdonne tel le carillon
Mes pensées qui raisonnent jurant la perdition
Augurant des étoiles au ciel abandonné
Mon sang se jette encore vers toi Salomé

Ô âme prophétique qui est don maternelle
Si en moi tu suscites tant de fois le dilemme
Pourquoi m’a tu fais grâce de cette faveur
Capable de tout voir et de lire les cœurs

Puisqu’en mon corps d’homme je ne sais retenir
Ces pulsions, ces envies, ces besoins, ces désirs
Ou est l’entre deux- eaux qui mène à la sagesse
Ô âme sibylline, je prie pour que tu cesses

Sont-ce bénédictions que toutes tes promesses…

  • Vues2119
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

elementum felis libero facilisis mattis in Curabitur

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?