Nuit de tourments

(à mon ami et poète René Cavalier)

Un ami singulier a rencontré Lilith,
Ce démon de la nuit venu le tenter…
N’ayant point de mari, n’ayant pu enfanter,
Elle cherche à tout prix, un homme qui l’excite…

Aidé de succubes, Lilith met l’homme en fuite,
Perturbant le sommeil de ce pauvre agité,
Par sombres féeries, qui le font cogiter,
Au-delà du réel, dans un lieu sans limite…

Perdu dans ses pensées, mon ami se délite,
Effrayé, attristé, angoissé, tourmenté…
Un cauchemar pareil, ça ne peut s’inventer !

Au lever du soleil, enfin, la messe est dite,
Pour ce vilain démon qui l’a épouvanté,
Toute une nuit durant, ce fut mouvementé !

11 août 2018, les Sept-Deniers 31200

  • Vues766
  • Évaluations12345
1 Commentaire
  1. fusion "poétale" 6 jours Il y a

    Merci pour ce partage

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

accumsan suscipit elementum id venenatis, velit, ut amet, quis, in commodo libero

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account