Nu devant la rivière

Nu devant la rivière

L’envie nous prend d’être poisson

Pas pour vivre sous terre

Ni pour se rendre au fond

Mais sentir de l’air

Respirer de l’eau

Éprouver le clair

Être bon et beau

Nu devant la rivière

Il y pousse des roseaux

Et le vent les entraînent

À pousser aux moussons

Des rizières qui éclairent

D’un vert si profond

Puis devenant pâle

Les mystères d’Aquilon

Nu devant la rivière

Je cogne dans une pierre

Elle est ronde et moyenne

Et m’appelle la veine

Me demande de prendre

Mon élan et mon ventre

Que je décoche une lance

Qu’elle rejoigne son tendre

 

  • Vues1486
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

commodo id, et, ipsum felis nunc sit pulvinar mattis commodo non

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?