Nox arcana

Le soleil s’est pendu face aux astres éteints.
Son char passe. La lune est inerte et sans voile.
Silence de granit chez les amants étreints…
La nuit même agonise à l’ombre d’une étoile.

Les doigts couleur de sang, nos visages sont peints.
Le fou seul est un sage, et du bas de sa tour,
Il s’élance. Un beau jour ses sanglots seront feints :
Ce n’est qu’avec les sain(t)s que Satan fait l’amour.

Mage exsangue et sans force, tes larmes avides
Ne cessent de noyer l’ermite de ce monde.
Mais tu ne vois que toi dans ses orbites vides.

Le soleil s’est pendu face au seuil de ma porte.
Et si je cherche Dieu loin de ce spectre immonde,
C’est que le ciel est noir, et son étoile morte.

  • Vues1572
  • Aime0
  • Évaluations12345

7 Commentaires
  1. Trémière 6 ans Il y a

    joli jour Galadrielle

    un partage très riche

    j’aime beaucoup ton poème et l’ambiance qui s’en dégage

    Bien amicalement

    Rose

  2. Trémière 6 ans Il y a

    Voté et étoilé

    Sourire d’une Rose sans épines

  3. Anthemis 6 ans Il y a

    Les images sont douloureusement fortes et l’écriture délicieusement belle
    Le tout est un égal à lire…

    Amical bonjour
    maune

  4. Trémière 6 ans Il y a

    joli jour Galadrielle,

    Toujours la même émotion à la lecture

    j’aime beaucoup ce poème

    Amitiés de Rose !

  5. rymailleur 6 ans Il y a

    On efface tout et on recommence
    Suprêmement bien amené…

    Amicalement
    Rym…

  6. brunot 5 ans Il y a

    Beau sonnet que j’ai déjà lu ailleurs

    Brunot

  7. Mireille Masson 5 ans Il y a

    Un sonnet qui me plaît, … beaucoup !
    d’abord, c’est un sonnet ;
    ensuite, mots et images sont forts, très récherchés !
    De la classe ! Merci

    Amicalement

    Mireille

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

tristique nunc ut facilisis ut Praesent tempus nec quis, eget

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?