Nous savons ça

Nous savons çà

Un ciel gris posé comme un linceul sur un arbre mort
Avec des gouttes de pluie qui pendouillent aux branches
Des larmes peut-être, sans doute…
Quelques feuilles flétries accrochées au silence
Quelle tristesse…

J’ai beau chercher,
Je ne trouve pas de raison à ce spectacle funeste.

Demain on coupera l’arbre, c’est prévu,
Et tout rentrera peut-être dans l’ordre,
Cependant que mes yeux auront vu et qu’ils n’oublieront pas,
Mes yeux n’oublient jamais…
Mon cœur non plus je crois…

Doit-on couper tout ce qui gêne simplement parce que ?

Et ne me dites pas que c’est pour son bien
Il n’a rien demandé l’arbre.
Dites que c’est le vôtre, le vôtre, vôtre bien
Et puis n’en parlons plus

Il était impavide au milieu de la cour
Et il ne savait pas qu’il était déjà mort
A mesure que le temps, que le temps…
De saison en saison et d’hiver en printemps

Lui il était debout et çà lui suffisait pour être

On peut faire semblant de vivre bien qu’étant déjà mort
Nous savons çà, nous, les Hommes.

🙂 (11/05/09)

  • Vues1092
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires
  1. Gabrielle 3 ans Il y a

    dure ! mais oui nous savons nous êtres humains ce qu’est la mort intérieur

    joli écrit, merci du partage

    @micalement
    v*

    • Cyranette 3 ans Il y a

      Cet écrit qui date de qqs années est inspiré d’un fait réel, l’arbre qu’on allait coupé je le voyait tous les matin de mon bureau du rez-de-chaussée. 🙂
      Merci pour la visite.
      Amitiés soleil 🙂

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Praesent pulvinar Sed Nullam risus adipiscing ipsum

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account