La nausée noire

La nausée noire

L’Exxon naviguait entre les combines,
Les cuves pleines de mort et de glaires.
La gamine drapait des vagues salines ;
Acceptait ce navire dans son écume claire.

À minuit sur les étoiles d’un récif,
Valdés saluait le néant agressif.
Son cœur fendu d’un couteau d’hydrogène,
Engorger la nuit de benzène.

Se sacrifiaient ces fauves du sel.
Plume et chair nourrissaient le diésel
Se dessinait l’erreur sur la toile,
L’infamie peu à peu étalait son voile.

En silence la gamine blessait des tumeurs,
Des spéculateurs et de leurs clameurs ;
Dans sa marée guérisseuses du soir,
Tentait de soigner sa nausée noire.

  • Vues1426
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

consectetur libero luctus odio vel, dapibus libero ipsum fringilla tristique

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?