Mon Dieu, pourras-tu…

Mon Dieu, pourras-tu…

Pourras-tu délivrer le bon sort,
Le jour suppliant sa lumière…
Aux déchirés priant leur prière,
Quand, dans le sourd qui sonne fort,

Ils pleurent leurs chers, leurs rêves perdus,
Achève cette torture, Mon Dieu, mon Âme reste émue,
Mon cœur se serre, et le chant attend l’effleure*…
La senteur d’une aube, pour eux meilleure,

Oubliés du bon pain, suppliant en vain…
La clémence d’un ciel, son amour sans fin,
Quand débordent les larmes des miens…
Par dessus le bleu des océans, je brode le lien en câlin*,

J’irai au crépuscule des lendemains,
Au clair d’une lune dessinée au fusain,
Le regard, gommant les pierres de leur chemin,
Pas par quatre, que je laisse au vent portant ton parfum…

Je pose la plume sur l’écho chantant ma ritournelle,
Dans l’encre des Cieux, une larme de leur vœux…
Et, sur le ventre bien rond de notre terre et ses creux,
Un baiser… Les yeux clos en souhait aquarelle*

Di-Ame 

  • Vues1693
  • Aime1
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

commodo dolor id sit ut neque. fringilla Aliquam

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?