Mon amie

Mon amie s’assit avec hésitation sur le bord du divan; elle sembla réfléchir un instant

puis, se décidant, s’installa confortablement, ramena sur ses jambes le plaid écossais, posa

sa tête sur le coussin de soie amarante, ferma les yeux et se mit à pleurer sans bruits.

Les larmes lui venaient comme une pluie d’orage, bienfaisante et lourde.

  • Vues1437
  • Aime0
  • Évaluations12345

6 Commentaires
  1. Amarante 6 ans Il y a

    Serait-ce la préface d’un beau roman ?
    L’ouverture d’un opéra tragi-comique ?
    L’entrée d’un repas pantagruélique ?
    On attend la suite impatiemment !

    Bienvenue, Nora
    Amicalement
    Amarante

    • Auteur
      Nora 6 ans Il y a

      Bonsoir Amarante,

      Ha,pas mal tes idées c’est à noter et à méditer…
      Je te remercie pour ton Welkom et de ta lecture

      à bientôt

  2. petiterive 6 ans Il y a

    les larmes sont caresses pour l’âme
    elles se serrent les unes aux autres en silence
    jusqu’à se délivrer enfin du corset d’os et de chair

    merci Nora pour cet écrit partagé
    ce matin j’ai apprécié de vous lire.

  3. Auteur
    Nora 6 ans Il y a

    Bonsoir “petiterive”,tu as vraiment bien décelé les émotions que j’ai voulu exprimer dans cette préambule.
    J’ai aimé ton ressenti ,merci de ta lecture

    Bonne soirée

    Nora

  4. CLARINETTE 6 ans Il y a

    Bonjour Nora,

    Les larmes sont toujours salutaires et libératrices.
    Je plains ceux qui n’arrivent pas à pleurer…

    Joli préambule… Je vis lire la suite.

    Belle journée et bises amicales ☼

    • CLARINETTE 6 ans Il y a

      euh… je “vais” lire la suite…

      (dommage qu’on ne puisse corriger les étourderies ☺)
      re-bises

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

accumsan pulvinar quis sed Praesent massa odio efficitur. elementum

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?