Mon amante (I)

Mon amante

Des Cheveux noir naturel
Allongée seule sur le lit
Tel une sirène incorporelle
Mon esprit dans la chienlit
Bouleversé par ce visage
Nature splendide du mirage.
Un geste pour m’apaiser,
Je dépose un léger baiser
Sur sa douce et tendre peau
Tel un Donjuan du château.

Mon amante n’est pas filiforme
Couleur de peau uniforme
D’un noir éclatant suave
Ses lèvres; un sublime constant
Au goût brute de goyave.
Mon regard s’arrête un instant,
Sur cette poitrine voluptueuse
Soufflant une action délictueuse.
Ses Yeux d’un bleu immaculée
M’observe d’un regard amoureux
Et dépourvu de germe inoculé
Rendent son corps très désireux

Ephémère scène de beauté
Nous sommes tous mortel
L’instant est très sensuel
J’entreprend donc avec doigtée.
Une resplendissante nudité
Telle une nubienne athée
Sur des draps en lin, très fin
Que je rejoins pour faire qu’un
Heu.. Il ne faut pas que je m’égare
Je suis poète; suivez mon regards
Comme ce gout délicieux de miel
Nos sens sont en route pour le ciel.

  • Vues1775
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. CLARINETTE 5 ans Il y a

    Bienvenue Arnold,

    Quelle belle poésie pleine de tendresse empreinte de sensualité.
    Ton amante à la peau douce est d’une très grande beauté.

    Un grand bravo.
    Amicalement
    ♫♪♫♫

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

diam libero. risus. velit, risus efficitur. Sed Praesent

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?