Memorabilia

Memorabilia

Quand je vois ce tableau, près de la cheminée,
Le souvenir ténu de ses longs doigts d’artiste
(Dont les croquis, souvent, étaient déjà bien tristes)
Vient à nouveau noyer mon cœur dans les regrets.

Lorsque j’entends chanter notre pendule antique,
Je revois s’écouler les heures langoureuses
Passées à déclamer nos fables amoureuses
Dont le ton flamboyait d’un amour extatique,

Mais quand sa lourde plainte est bien trop insistante,
Elle vient m’apporter des souvenirs plus noirs :
La routine et l’ennui qui, comme un cauchemar,
Glissèrent leurs tourments dans nos vies insouciantes.

Oh, ce lit silencieux ! De quelle ardeur charnelle
Et de quelle passion fut-il l’heureux témoin !
Lorsque venait le soir (l’après-midi au moins)
Nous goûtions de l’amour les vapeurs sensuelles,

Mais de ce même lit, les draps froids et humides
Me rappellent aussi nos nuits les plus récentes :
Elle était toujours belle, et toujours plus distante,
Et le brasier devint une bougie timide.

Seigneur, que je m’ennuie de l’époque admirable
Où nos dîners étaient de ces heureux instants
Qu’enveloppaient toujours nos mots réconfortants !
Seigneur, que je m’ennuie de ces temps adorables,

Car comme notre amour, la table est décrépite.
Je ne veux plus manger sur ce morceau de bois,
Ce n’est plus qu’une épave où je dors, où je bois
Depuis qu’elle est partie – et qu’elle en soit maudite !

C’est dans le puits noirâtre, au fond du beau jardin
(Elle aimait l’appeler notre petit Eden)
Que j’ai jeté son corps – mais non sans grande peine ;
Je l’aimais plus que Dieu n’adore ses chrétiens !

Désormais je suffoque, au fond des souvenirs
Qui de leur flot funeste écrasent mon cerveau,
Et dans mon désespoir, je murmure à nouveau :
« Ô mon âme déchue, que vais-je devenir ? »

  • Vues1878
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Mireille Masson 4 ans Il y a

    Mon Dieu que c’est beau !
    Beau, triste, nostalgique, mélancolique, mais que d’émotion vient toucher l’âme !
    Cette écriture sublime m’enchante !
    Merci pour ce moment de lecture chère à mon coeur,

    Amitié
    Mireille

  2. Mylicoeur 4 ans Il y a

    Ah je ne me lasse pas de vous lire! Merci pour ce partage.
    Sait-on à quel moment s’éteint la bougie ? Comment vivre désormais, quand on a perdu sa flamme, quand les seuls feux qui brûlent encore sont ceux des regrets et des larmes ?
    Mes bonnes pensées

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut lectus risus. libero elementum amet, fringilla libero. neque. Donec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?