MÉMOIRE A VIF…Au delà de nos rêves

MÉMOIRE A VIF…Au delà de nos rêves

Allongée sur un matelas de feuilles mortes ,je crois que je dors
Dans mon esprit je les entendais crisser entres elles
Leur poussière poudrait ma peau d’une fine pellicule d’or
Respirant leur parfum de terre lourde sans vie sans ailes

Tel des champs brulés après la moisson ,je ne respirais plus
Prenant conscience qu’il reposait à mes côtés pour toujours
Les feuilles craquèrent quand il m’attira vers l’inconnu
Quand son regard emprisonna le mien de mots d’amour

Nos bouches se rencontrèrent d’un baiser si brûlant
Qu’un instant je craignis que les feuilles s’enflamment
Quand il s’empara de mes hanches j’en oubliais le temps
Faisant vibrer mon corps oublié de simple femme

Pire que satan brusquement un sinistre individu s’interposa
Venant de l’enfer son rire sardonique ,son oeil impitoyable
Sur ses traits se lisait l’horreur de ses idées et bien au delà
Craquant une allumette mon oasis se consuma face au diable

Je me redresse sur mon lit tremblante ,c’est juste un rêve
Mon front ruisselle de sueur ,mes yeux de chaudes larmes
Connais tu comme moi la douleur de ces nuits qui achèvent ?
L’ironie de ces cauchemars qui nous laisse sans armes…

LILASYS

  • Vues1288
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Antipodes 4 ans Il y a

    Très beau, j’écris aussi un peu dans le style

  2. Raymond 4 ans Il y a

    Quand le rêve devient cauchemars la distance de la méchanceté n’est pas loin.

    Un sujet difficile.

    Merci

    Cordialement
    Raymond

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero. Sed accumsan mattis risus. amet, ut

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?