Laroma

  • « Levé armes ! Feu. »
    Hurle, hurle, le tuyau noircit
    Par le projectile et la poudre.
    Par ce projectile et cette poudre
    Déloge-les de leur logis.
    Ma rime est pauvre face aux armes,
    Véritables amants aimants

  • Bonjour, bonsoir,
     
    Je me livre à vous pour vous conter une histoire,
    Une aventure, un bla bla, un ouï dire dérisoire,
    Charmant mon esprit lorsque je rentre le soir
    Et que mon lit endeuillé s’habille d’un p

  • (Le 2 août 2014)

     

    Le vent chantonnait entre les feuilles jaunes,

    Etouffant par moment les bruits de l’opulence,

    Cette opulence de vie, de rires, de joies de l’enfance

    Lors de ces instants ancie

  • Dans le creux de ses yeux, on y vit le temps,

    Le temps d’un instant s’arrêter un moment.

     

    Et sous chaque coup de secondes s’apprête la verdure

    Afin d’honorer ses pas, cette cadence qui perdure.

  • En afficher davantage

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

id adipiscing quis, elit. justo dolor. venenatis non mattis

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account