Paillart

  • Paillart a écrit un nouvel article Sans patrie, sans abri il y a 2 mois

    Sans patrie, sans abri

    Lorsque tu m’expulses de ma maison
    Tu refutes mon existence par déraison
    Sans abri sans appui
    Je tombe dehors sous la pluie
    Et quand je manifeste mon désarroi
    En ligne devant m

  • Tu te figures un avenir impossible
    Onirique désir que tu admires
    N’est là que pour soutenir ta vie pénible
    Qui sans relâche t’obstrue la porte de sortie

    Redondante tâche qui courbe ton dos petri
    Tu t’ac

  • Sur une bouée balise
    Une mouette impassiblement imobile
    Profite de la chaleur esquise
    D’un printemps doux et délébile

    La buse tournoyant
    A bonne distance
    Sera bientôt trop près
    Du chasseur de pois

  • A travers le vert
    Des arbres en hiver
    Apparaissent de petits flocons jaunes
    Sonnant la venue attendue du printemps
    Le cousin de l’automne

    Le bouquet orgeuilleux,brillant
    A travers l’unique couleur

  • À peine rentré des cours
    Papa endormi est déjà soûl
    Les larmes de Maman en désamour
    Accélérent la descente du sang qui coule

    Les coups l’ont fardée d’un visage de clown qui pleure
    Son âme se love sous l’ét

  • Échange familier
    Il y a bien longtemps qu’on ne s’était pas vu
    L’odeur des images d’avant suspendue
    Comme la lumière à notre chevet
    Nos souvenirs nous éclairent

    Deux plaques de terre
    Se confrontent de nouv

  • Le cochon Napoléon
    Pensée maculée par un imbécile
    Apaisant par une harangue stérile
    La révolte des plus fébriles

    Dès lors qu’il éructe son discours
    Son fidèle public hurle
    Comme des poules dans une basse

  • Ami de Narcisse
    Il devient être quand il suit ce qu’il est
    Devant son miroir
    En surface du lac ,son reflet, rejeté,
    Devient marée noire

    Décision prise par l’hégémonie virtuelle
    Qui sera le plus vu ce soir

  • Perdition identitaire
    Tué par ton idéal
    Construit par une entité iréelle
    Conduit et dirigé par un cerveau malade
    Tu crois à ton héroïsme,à ta gloire éternelle

    Mais ton charlatan de maître a omis de te dire

  • En afficher davantage

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

quis libero. felis Praesent elementum justo

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account