Alain Stanislas

  • Il s’appelait Samir ou peut-être Louis,
    Il avait ce bel âge où tout est merveilleux,
    A côté de sa mère il regardait la nuit,
    Où cent mille couleurs éclaboussaient les cieux.
    Surgissant du néant dans un bou

  • Si l’orage et le vent se mettaient en colère
    Et si cette fureur devait nous séparer,
    Bien au-delà des pluies, au-delà du tonnerre,
    Au-delà des typhons, je te retrouverai
    Peut-être que le temps bâtira des fron

  • Au pays d’Aloïs…
    Assise sans bouger derrière sa fenêtre,
    Ses yeux dans le lointain qui ne regardent rien,
    Ses pensées voyageant au-delà de son être,
    Elle a tout oublié de sa vie et des siens.

    Tout avait

  • En afficher davantage

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

at amet, luctus in leo Praesent et,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account