Méandres de la vie déchirée

Assoiffé d’un bonheur impénétrable
Les astres plongent les orgueils
Comme un écran de fumée zirable,
Les étoiles filantes sur son mon seuil.

Rongé par les douleurs du destin
Les planètes dansent au gré des chansons,
Les écumes moutonnent encore une main,
A travers des mots fusionnant de drôles de sons.

Hurlé les veines de nos yeux écarquillés
Les voies lactées dessinent des satellites,
Une odeur parfume les méandres de la vie déchirée,
Qui explose sous les violences de l’amour écrites.

Plongé dans le chaos de la pensée éternelle
Le destin réclame son éclat,
Comme une fusée au décollage vers le ciel
Les commotions défigurent tous nos émois.

Espionné comme une colombe emprisonnée
Les barreaux d’une prison
Les émotions sont cloîtrées dans les ombres voilées
Comme un chagrin démuni de pions.

  • Vues1198
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Phasellus felis Aliquam tempus sed ipsum dapibus dolor. Praesent suscipit non

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?