Maux de l’âme

À la peur de tout mon âme envahie

Titubant dans ma volonté ainsi

Ébranlée par des maux ma pensée aujourd’hui

Vieux serpent des mers à toi assujetti

Dans la brume, hagard à ton bon vouloir je suis

Hideux soubresaut moral qui me nuit

De tes tourments,par la souffrance, j’en pâti

Ton atteinte morale je subis

Au déclin de mes volontés désemparé je suis

Bonheur, sérénité en un rien tu bannis

Toi qui ainsi de tout mon être te ris

Sournoise, entêtante tu m’abrutis

Tel un linceul sur ma raison affaiblie

De toi j’aimerai un jour le répit

Libre enfin à la dépendance de ta merci

Puisse d’équanimité s’apparenter ma vie

  • Vues1710
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

leo Donec at elit. felis tempus leo. ut consequat.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?