Mary Jane

C’est dans le contre-jour de la porte vitrée que mon cœur sensible voyage dans tes yeux remplis de bonheur et de joie de vivre. Tes boucles d’oreilles brillant de tous leurs éclats et tes cheveux caressant tes épaules à chaque mouvement de ta tête remplissent mes yeux d’une extase sereine. Ta tunique indienne sur ton corps évoque les palais des maharajas et ta beauté reflète celle d’une artiste de Bollywood. Soudain, tu te lèves et je ressens un mouvement inversé de la Terre, mon sang tiédit et mon souffle faiblit …
J’ai passé une merveilleuse journée, sentant ton cœur appeler à tout moment le mien. Je te dédie ce poème pour te révéler toute mon affection, mais je sais que mon âge avancé ne me permet pas de tendre les bras à ta jeunesse estudiantine.

                                                  Je t’aime.

Je t’aime à l’heure où les oiseaux ne chantent plus,
À l’heure où le firmament se fond dans la nuit,
Où l’horizon étend ses couleurs vermeilles,
Où la Terre n’est plus qu’une sombre merveille.

Je t’aime à l’heure où la brise courbe les fleurs,
Laissant leurs corolles mourir en profondeur
Entre la luzerne et les plantes herbacées
Des jardins sombres des avant-nuits attristées.

Je te cherche dans mes rêves démesurés
Pour te ramener, belle, à l’authenticité.
Je te revois dans les allées de mes pensées,
Cueillir à pleines mains les passions parfumées.

Je t’aime dans les hauts remparts capitonnés
Pour ne pas te blesser, pour ne pas t’offenser.
Je veux te dire que ton humeur naturelle
A changé ma raison en pensée démentielle.

Je t’aime pour l’amour de ce beau verbe aimer
Que je conjugue au temps présent infinité
Dans l’intégralité de sa valeur platonique,
Et de ses intimes convictions romantiques.

Je laisse errer ma plume entre chien et loup
Pour garder les rebonds d’expression de mon pouls,
Pour raviver l’apport de mon sang dans mes veines,
Pour ne pas éveiller mes sentiments en peine.

Je t’offre cette ode en l’espoir de te revoir
Avant qu’on me donne un titre de vieillard,
Mais aujourd’hui, je te vois au bout de ma vie,
Méditer sur la passerelle des désirs.

                         Marcel Moreau.

  • Vues3301
  • Aime0
  • Évaluations12345

9 Commentaires
  1. fleur 4 ans Il y a

    Magnifique,je suis restée sans mot…quelle déclaration…bravo! *

  2. Auteur
    Marcel Moreau 4 ans Il y a

    Bonjour fleur,
    Merci pour votre jolie réaction. Je vous très sensible à votre demande de contact et je m’y adhère avec joie.
    La poésie, la poésie… même dans l’ombre je pense à elle! Si elle n’existait pas, que deviendrais-je? Sans doute un esprit sans inspiration.
    Amicalement,
    Marcel.

  3. Personne 4 ans Il y a

    Très belle plume romantique que j’apprécie beaucoup, l’amour est un magnifique sentiment et tu nous offres une superbe déclaration, BRAVO à toi et merci pour ce partage merveilleux que je relirai avec plaisir.

    1 j’aime + étoiles

    Belle journée ensoleillée
    Amitié
    Personne 😉

    • Auteur
      Marcel Moreau 4 ans Il y a

      Bonsoir personne,
      L’élan que tu portes à ce poème me touche beaucoup et je te remercie vivement; il est issu de faits réels. J’emploie beaucoup de métaphores dans mes écrits, c’est pour cela que ça donne une sensation ajoutée.
      Si j’ai le temps, j’irai planer un peu sur tes vers tout à l’heure.
      Merci encore et bonne soirée.
      Amicalement, Marcel.

  4. caroline 4 ans Il y a

    wouhaaaaa suis assise devant mon écran c’est superbe amitié caro etoile et coeur bien déposés

    • Auteur
      Marcel Moreau 4 ans Il y a

      Bonsoir Caroline,
      J’espère que vous n’étiez pas tombée par terre, sinon c’est la faute à Voltaire… Le simple petit et joli commentaire m’enchante et je ne peux point refuser votre demande de contact. Je ne pas comment ça se passe; doit-on échanger des boîtes de sardines ou des champignons de Paris? de toutes façons, je vais de pas valider votre demande.
      Merci Caro et passez une bonne soirée.
      Poétiquement, Marcel.

  5. Ce 4 ans Il y a

    Simplicité et merveille réunies…
    J’aime vous lire, cher poète.
    Amicalement,
    Céline.

    • Auteur
      Marcel Moreau 4 ans Il y a

      Bonsoir Céline,
      Merci pour ce mignon commentaire. Je ne sais pas si j’ai l’âme d’un poète, mais j’écris… J’écris pour moi, j’écris pour vous, j’écris pour la lune, la campagne et sûrement pour des bêtises. Et je vous lirai aussi pour m’imprégner de ce que vous faites. En littérature, à force de regarder dans le jardin des autres on finit par devenir soi-même. Cette citation vous est offerte par Marcel.
      Bonne Soirée? Marcel.

  6. Perceval 4 ans Il y a

    je viens de te lire et j’espère que cette jeunesse estudiantine pourra le lire aussi ! les sentiments qui s’en dégage pince nos ventricules au point d’en ressentir un trop plein d’émotions que même un quinqua comme moi pourrait laisser couler !
    Franchement magnifique !!
    Amitiés
    Marc

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

fringilla velit, sit ut at suscipit adipiscing dolor venenatis, id,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?