Madame Hélène

Madame Hélène

On l’appelait Madame Hélène, était-ce son prénom, je n’en sais rien. Je sais seulement que je l’aimais. C’était un petit bout de femme vieillie dans un bout de vie. J’avais 10 ans, peut-être moins, elle me semblait immensément âgée (elle n’avait alors que 60 ans, je l’ai appris bien plus tard).

Madame Hélène était petite avec une rondeur de laisser-aller, des cheveux éparses comme pris par le vent, toujours, des carreaux qui lui faisaient des yeux de poissons et des dents, celles du bas notamment, écartées sans vraie couleur.

Mais elle ne faisait pas peur, au contraire. Ca lui faisait une petite tête marrante.

J’étais un peu sa “dame de compagnie”, je passais mes jeudis avec elle et un petit peu après l’école. Ce que ça use une vie de pas grand chose. J’adorais quand elle me racontait sa vie, qu’elle me montrait ses trésors, des photos, des souvenirs.

Mon Dieu, ce qu’elle était belle Madame Hélène tout en blanc avec sa longue natte noire qui lui tombait jusqu’à la taille.

Mais rien ne commençait jamais sans qu’elle n’ait sorti sa petite boite à gâteaux secs.

Ses armoires étaient merveilleusement rangées. Elle était femme de ménage “un peu partout” comme elle disait. Je ne sais pas de quoi elle est partie, elle est partie c’est tout, elle est partie seule. Et j’ai eu énormément de peine…

Il me reste d’elle son souvenir et un dé à coudre

Il m’arrive de repenser à elle après toutes ces années, avec la même peine, parce que curieusement la peine ça vieillit pas. .

Et ce matin, je ne sais pas pourquoi, je pense à vous Madame Hélène.

 

Madame Hélène

Madame Hélène vous ne saviez pas
Que votre monde était plein de haine
Même si vous leur tendiez les bras
Si votre coeur était bas de laine
Vous les mettiez dans l’embarras
N’insistez-pas

Petit bout de femme en galère
Seule au milieu de vos deux pièces
Vous n’aviez pas l’âme guerrière
Pour lutter contre cette espèce
Il faut avoir de la colère
Vous n’aviez pas

Vous qui étiez une femme sans âge
Je vous pensais seule sur la terre
Pas de visite, pas de message
Une fin de vie bien solitaire
Si vous saviez comme j’enrage
C’est beau dommage !

Je me souviens de ce visage
Avec cheveux ébouriffés
Des dents qu’avaient subi l’orage
De vous je n’ai rien oublié
Je ne peux pas tourner la page
C’est gravé !

Cela fait longtemps aujourd’hui
J’avais peut-être dix-onze ans
Avant de tomber dans la nuit
Vous me parliez de vos enfants
De vous sur les photos jaunies
De votre vie

Vous étiez belle Madame Hélène
Comme le temps fait des ravages
Oh si vous connaissiez ma peine
Moi qui n’ai pas votre courage
Vous restez pour moi une reine
Peut-être même davantage

Un jour la vie vous a quittée
Vous ne donniez plus de nouvelles
Une voisine vous a cherché
Partir comme ça c’est si cruel
Je crois que j’ai beaucoup pleuré
Fin de poubelle

On a appelé vos deux enfants
Mais ils ne sont jamais venus
On les a appelé tant et tant
Vos affaires ont fini dans la rue
Disparues dans le néant
Dieu, que c’est cru !

Madame Hélène si vous saviez
Combien le monde est plein de haine
Moi votre voisine de palier
Qui à vu finir à la benne
Toutes vos affaires bien repassées
J’ai le coeur en berne

Madame Hélène
Vous hantez encore ma mémoire
Sachez qu’ici dans mes grimoires
Moi je vous aime !

🙂 (28/07/2011)

  • Vues1237
  • Aime1
  • Évaluations12345

0 Commentaires
  1. Daniel Beau 3 ans Il y a

    C’est magnifiquement tendre j’ai adoré ma lecture

    • Cyranette 3 ans Il y a

      Je la revois avec mes yeux d’enfant et ma peine d’enfant. J’y pense souvent. 🙂

  2. Florabateaumots 3 ans Il y a

    “Il m’arrive de repenser à elle après toutes ces années, avec la même peine, parce que curieusement la peine ça vieillit pas. .
    Et ce matin, je ne sais pas pourquoi, je pense à vous Madame Hélène.”
    Votre écrit me touche et me désarme.

    • Cyranette 3 ans Il y a

      Je crois qu’elle serait étonnée d’apprendre que je pense encore à elle, à sa petite vie ordinaire, à ce bout de chemin qu’on a fait ensemble, et combien elle compte encore pour moi. 🙂

  3. lovely 3 ans Il y a

    Très beau partage émouvant,merci

    Amicalement

    L.

  4. lovely 3 ans Il y a

    V+*****

  5. ÖdeLa 3 ans Il y a

    Un texte qui est touchant ……à la fois sur la solitude affective et sur l’image affectueuse qui vous en est restée!
    Merci

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

porta. id luctus odio ut dictum commodo ut suscipit massa

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account