Ma Presseuse

Déambulant tablier et sourire en main
Parmi les pommes pressées du poids des regards
Que je lui affligeais, ma presseuse sans gare
M’enamouracha de sa tignasse châtain.

Je tentais de l’aider à verser les cageots,
Déversant mon humour un peu trop angelot
A ses oreilles et son rire usés par la tâche
D’éviter que les pommes giclant ne la tache.

Chaque an, ma jolie presseuse et moi l’on se voit
Juste assez afin de retomber amoureux
Et que l’on se hante un an de plus, malheureux.

Et chaque années je rêve et crains de la revoir
Me faire la bise dans son tablier tout taché
Des larmes que je cachais dans mes fruits pressés.

  • Vues1833
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

justo Nullam pulvinar Aliquam at odio sem, dictum

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?