Ma nuit avec une garce.

Abécédaire double.

Ma nuit avec une garce.

Alors que je triomphais prématurément, déjà ;
Baratiner fut vain, malgré tout mon aplomb.
Cause toujours, pensait-elle allongée dans son hamac.

Descendu de mon piédestal de super débrouillard
Et jeté pour cette ambition follement démesurée,
Furieux, je réalisais combien j’avais été naïf.

Grommelant, je regardais, pour m’y jeter, vers l’étang.
Heureusement, la cruelle devint humaine et eut un flash.
Immédiatement, elle se leva le regard assombri.
J’étais attentif et attendais plein d’espoir, comme un hadj.

Kiwis et divers fruits côtoyaient un gros bifteck,
Là, sur une grande table qui faisait aussi office d’autel.
Mais ce n’était nullement comme dans un film.

Ne croyez pas à une soudaine et incontrôlable pulsion.
Ouvrant grand les yeux, elle évalua ma dégaine de prolo
Puis me signifia que faute d’argent, j’avais un handicap.

Quand le jour pointa, annoncé par le chant du coq,
Rien . . . Plus rien ne pouvait ni me convenir ni me retenir.

Saoulé par son attitude et par ses méchantes réflexions ;
Torturé par le fait d’être renvoyé comme un débutant,
Une seule idée me harcelait pour ne pas demeurer abattu :
Voler un seul et unique baiser à cette madame lev.

Walkyrie ou simple mortelle, il est trop tard pour un slow.
Xénophobe ou pas, tant pis pour elle. Je lui fais mes adieux.
Y en a marre de cette conne qui se prend pour une lady.
Zigoto je ne le serai jamais. Quant à elle, elle n’a pas de nez.

Fin.
Mahdaoui Abderraouf.
Le 7 février 2013.

  • Vues1531
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

id odio consectetur libero ultricies accumsan ut commodo dolor Praesent ipsum neque.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?