Ma bouteille de gnôle

Ma bouteille de gnôle

Je gnôle de chagrin

Je regarde couler sous mes tristes fenêtres
La peine au long ruisseau des amours qui sont mortes
J’accroche à l’hameçon l’âme qui mal se porte
Et je pêche à la ligne un peu tous mes mal-êtres

Je me réchauffe au feu des cendres de mes lettres
Au dessin de mes pleurs je larme quelque eau-forte
Je vais faire le mort et je vais faire en sorte
Mais je reste dedans n’ai plus de sang à mettre

Je promène ma peur dans trop de solitude
Mon parapluie de sage est percé de partout
Je me trouve trempé au bord de l’hébétude

Quand le soir reviendra je dînerai d’espoir
Je ferai la vaisselle et creuserai le trou
Où je me coucherai dans mon linceul du soir

Je bouteille à l’amer

  • Vues1834
  • Aime0
  • Évaluations12345

11 Commentaires
  1. Entrelac 5 ans Il y a

    Bonsoir
    oui ! je pense que juste pour un soir un p’tit coup de gnole peut noyer le chagrin , mais ce n’est que provisoire , sans parler de la ” gueule de bois ” !Un beau sonnet qui s’habille de sombre

    • Auteur
      Typique 5 ans Il y a

      merci

  2. Auteur
    Typique 5 ans Il y a

    La planète suivante était habitée par un buveur. Cette visite fut très courte, mais elle plongea le petit prince dans une grande mélancolie:

    – Que fais-tu là ? dit-il au buveur, qu’il trouva installé en silence devant une collection de bouteilles vides et une collection de bouteilles pleines.

    – Je bois, répondit le buveur, d’un air lugubre.

    – Pourquoi bois-tu ? lui demanda le petit prince.

    – Pour oublier, répondit le buveur.

    – Pour oublier quoi ? s’enquit le petit prince qui déjà le plaignait.

    – Pour oublier que j’ai honte, avoua le buveur en baissant la tête.

    – Honte de quoi ? s’informa le petit prince qui désirait le secourir.

    – Honte de boire ! acheva le buveur qui s’enferma définitivement dans le silence.

    Et le petit prince s’en fut, perplexe.

    Les grandes personnes sont décidément très très bizarres, se disait-il en lui-même durant le voyage.

  3. Trémière 5 ans Il y a

    comme tu es doué en formules, Typique :

    “” je gnôle de chagrin””
    “” je bouteille à l’amer””

    ton poème est poignant et, encore une fois, tu as su choisir ton sujet ! Bravo !

    Bien amicalement

    Rose

    • Auteur
      Typique 5 ans Il y a

      Le sujet c’était du chagrin comme si j’en buvais, comme si je m’en saoulais…

      • Trémière 5 ans Il y a

        oui je l’avais compris Typique

        c’est pour cette raison que ce poème est poignant

        Amitiés de Rose

  4. Trémière 5 ans Il y a

    joli jour Typique,

    un poème si original et intense ? Pourquoi si peu de commentaires ?
    Ne te sens-tu pas trop seul, Typique ?

    Bien amicalement.

    Rose

    • Auteur
      Typique 5 ans Il y a

      Pour te répondre, Rose :

      L’albatros – Charles Baudelaire

      Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
      Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
      Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
      Le navire glissant sur les gouffres amers.

      A peine les ont-ils déposés sur les planches,
      Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
      Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
      Comme des avirons traîner à côté d’eux.

      Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
      Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
      L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
      L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

      Le Poète est semblable au prince des nuées
      Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
      Exilé sur le sol au milieu des huées,
      Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

      • Trémière 4 ans Il y a

        ***
        Le Poète est semblable au prince des nuées
        Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
        Exilé sur le sol au milieu des huées,
        Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.
        ***

        merci Typique pour ta réponse ! ” sourire”

        Bien amicalement

  5. Ecriveurvain 4 ans Il y a

    Un écrit bien fignolé! Merci
    Bruno

    • Auteur
      Typique 4 ans Il y a

      Un long gnolement…

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero accumsan elit. commodo eget ipsum

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?