LookAtThem

.

.

Il pleut des oiseaux morts

Des promesses se noient
Dans la mer rougeoyante
Des prunelles inondées
Des déceptions de l’innocence

Des âmes
Obèses de leur corps
Vomissent des labyrinthes
Que leurs font avaler
Les lois du paraître

Dans la savane des égos
Où paissent des nombrils craintifs
Le temps
Est un fauve affamé

Sous le chapiteau du ciel
La liberté est une cage
Où la démocratie tourne en rond

Toute communauté
Est un clown potentiel
Qui fera rire les potences
Des stigmatisations
Où se pend
L’universalisme

Tous les dieux
Ne sont qu’une seule poupée protéiforme
Qu’habille différemment
chaque croyance

Ainsi jetèrent elles
l’homogénéité de la ramification de nos ADN communs
Dans la cascade des clivages
Où des normes
Essaient de noyer des poissons

Et puis
La nuit
Tranche la gorge de l’horizon
Des réverbères coagulent
Dans l’œil des excès

Il pleut des oiseaux morts
Sur les joues juvéniles
Des grandes faux
Qu’agitent en rigolant
Les squelettes qui défilent
Dans les yeux d’innombrables antechrists

T’auras beau
Camoufler les camouflets
De ton hyper-sensibilité
Avec le maquillage de ta transparence
Tu sais très bien

Que tout ce qui transpercera ton cœur
Ne te fera que sentir encore plus mort-vivant
Alors
N’oublie jamais que
Dans ce royaume aux ballets macabres
L’amour
Est une danseuse étoile

.

.

.

 

  • Vues1188
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires
  1. Mabeabou 4 ans Il y a

    On suit avec intérêt cette danse non macabre et j’entends aussi Bowie en noir +++

  2. Mjollnir66 4 ans Il y a

    Il est magnifique ton texte, je ne sais si je pourrai le commenter comme je commente habituellement tellement mon ressenti est fort à sa lecture, une chose est sûre je viendrai le lire et le relire et le relire encore.

    Merci.

    Benoît.

  3. Clau26 4 ans Il y a

    Eric… je n’arrive pas à écrire… ton texte est d’une telle densité, si fou, si hérissé de mots, de phrases… je reconnais bien là le poissons que tu es. ^^

    Je reviendrai lire encore… en attendant, merci pour ce magnifique partage.

    Bises de Clau 🙂

  4. Clau26 4 ans Il y a

    Toutes ces images s’impriment en moi, faux et oiseaux noirs, squelettes…
    J’ai hâte de voir The Crow…

    Tes métaphores sont si “vivantes”, ces non-morts aussi… tu as écris avec quelque lame cachée sous ton clavier non ? ^^

    Je suis en train de lire Le fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux… hum… la Mort Rouge avec son manteau de flamme, qui descend l’escalier de marbre… avec son masque de crâne et son immense chapeau à plumes…

    Tu as du génie Eric, ça c’est sûr… ou du moins une inspiration sans limites, et c’est super !

  5. Clau26 4 ans Il y a

    Cette critique de la société, est écrite au noir sépia, à coups de métaphores aiguisées comme des lames de rasoir, et dans tes mots un constat accablant et aussi, un doigt accusateur, sombre comme le sont ces oiseaux morts…

  6. Trémière 4 ans Il y a

    joli soir Eric, mon guerrier si gentil,

    il y a tant de générosité en toi … zut ! je ne sais plus quoi dire !

    ce poème, issu de ta sensibilité si vive, est un joyau très difficile ( pour moi) à commenter

    je t’aime d’amitié mon roi poisson !

    Bisous rosés

  7. Trémière 4 ans Il y a

    voté étoilé

    et hop dans mes dossiers ( de peur que tu effaces trop tôt ce poème )

    bisous

  8. Chocolatine 4 ans Il y a

    Bonsoir Eric,

    Je pense que l’essentiel a été écrit au dessus!!!

    Bravo!

    Cette chanson décrit une bonne partie de ton texte,c’est seulement mon ressenti!

    Who ore we fooling when we cry,

    when she says everything is fine,

    over herhead,

    Clouds that looks like mines,

    Oh why can’tshe wish for brighter skies….

    Amical……

  9. Auteur
    EricS 4 ans Il y a

    taffé même aujourd’hui, g une bonne crève, j’aimerais tant aller vous lire vous commenter, mais le sommeil est une perle et mes yeux sont des huîtres…

    je re à plus

  10. Chocolatine 4 ans Il y a

    Bon rétablissement Eric

  11. Clau26 4 ans Il y a

    Prend-soin de toi Eric. Je te souhaite prompte guérison.

    Bises guérisseuses de moi. ☺

  12. Youseii 4 ans Il y a

    Tu sais très bien

    Que tout ce qui transpercera ton cœur
    Ne te fera que sentir encore plus mort-vivant
    Alors
    N’oublie jamais que
    Dans ce royaume aux ballets macabres
    L’amour
    Est une danseuse étoile

    grandiose le final !

    bravo

    et
    j’adore :
    le sommeil est une perle et mes yeux sont des huîtres…
    mdr, quelle image !

    tu vas mieux ?

  13. Adienog 4 ans Il y a

    Décidément, voix et regard sont décalés, ce poème mérite plusieurs lectures et, à la première (la plus simple) je prends le côté spectateur -acteur de l’auteur mais aussi du lecteur. Voir et être, tant bien que mal ; dire, avec la portée variable des mots…Je n’aime pas décortiquer ma lecture.

    Si vous partez (et c’est dommage) j’espère que vous écrirez ailleurs.

  14. rymailleur 4 ans Il y a

    Ensorcelant, impressionnant, saisissant et pathétique…

    Amitié poétique
    Eric
    Rym

  15. Youseii 4 ans Il y a

    merci à Benoit de l’avoir mis au tableau d’honneur , il est à lire et relire!

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?