L’œillade silencieuse

Une œillade perdure et laisse la candeur
Réchauffer les portants d une âme fatiguée
Les mots sont démunis la trêve chahutée

Des brimades joli parterre de bonheur
Réveillent le désir d’une vie distendue
Le secret redevient une ombre parvenue
A redorer l envie d un cliché racoleur

Le silence si bel enduit de la quiétude
Partage de l ennui une belle habitude
Retrouver les instants d une autre rémission

Les gazouillis du cœur accompagnent l absence
Et meublent de leurs bruit l éternelle carence
Accueillir l horizon sans haine sans lésion

  • Vues1262
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

dapibus quis ipsum neque. dictum porta. pulvinar ipsum Aenean nunc

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?