“L’injuste trésor d’une vie”

De tous les maux qui me révolte

Il en est un que je n’exhorte

Touchant au fond chaque être humain

Je ne peux supporter son sein

Qu’il soit simple ou d’une grandeur

Des pays riches à l’équateur

Des bas-fonds aux châteaux maudits

Chez l’adulte ou l’enfant grandit

Ce mal en moi souvent agit

Me taraude, m’obsède, m’envahit

Plus puissant que l’amour parfois

Il détruit une partie de moi

Mais c’est aussi ma raison d’être

Dans ce combat je vois renaître

Ma disposition d’homme sain

Insoumis au lâche destin

Quand d’aucun se cache tel un rat

Protège et choie tout ce qu’il a

Muscle son corps tel Apollon

Puis réagit comme un poltron

Par le biais des messages modernes

Il accuse, insulte de l’enclave

Dans son fauteuil, le cœur en berne

Moins fier et puissant que l’esclave

Dans ses discours d’insoumission

Il palabre sur son ventre rond

Et ses poings ne cognent jamais

Sa main est un outil fluet

Il tremble dès que tombe la feuille

Se plie, ne connaît que l’orgueil

Sa fierté se noie dans la paix

La peur surtout d’être défait

Ce mal donc dont je parle

Est bien la lâcheté de nos âmes

Et depuis que je suis né fils

Je ne supporte l’injustice

Alors je m’insurge souvent

J’éructe, je crie, grince des dents

Et dans mes yeux un feu ardent

Apeure le cœur des pauvres gens

  • Vues388
  • Aime3
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

lectus vel, dapibus Phasellus fringilla Aenean ut ut Aliquam

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?