De l’esprit paternel
S’élève l’affection
Pour sa tendre prunelle
Le fruit de sa passion

Mais elle n’en a cure
Elle reste de marbre
Quand la tendre piqûre
Du père comme l’arbre

Embrassant notre terre
De ses maintes racines
Étreint la réfractaire
De bises assassines

De la sincérité
D’un fidèle hyménée
Prend vie la charité
De la vraie dulcinée

Mais lui l’ingrat mari
Observe avec dédain
La femme aux yeux meurtris
Qui sanglote soudain

Hostile à sa tristesse
Le conjoint se débine
Nulle délicatesse
Avec lui se combine

D’un univers constant
Surgit l’effervescence
Des réguliers printemps
Ces éternels naissances

Qui combattent la mort
Mais l’homme prédateur
Saccage sans remords
Le fabuleux moteur

De l’existence humaine
Nombre de mésestimes
Causent des phénomènes
Questionnant notre intime

  • Vues318
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2017 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

6cf9b624e69f7201fcc525e1749d5621ssssssssssssssssssssssssssss
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?